Varsovie, une ville injustement sous-cotée !

Classé dans : Horizons lointains, Miam ! | 0

Varsovie

 

Pour ma première fois en Pologne, je suis allée à Varsovie. Pas à Cracovie ou Poznan.

 

Certains m’ont dit que c’était un mauvais choix, qu’il n’y avait rien à voir… Je me demande si on est allé au même endroit ! 🙂

 

Expliquons le contexte : un city trip annuel avec un groupe de copines. Nous avions donc besoin de trouver une date qui convienne à 7 personnes, une destination inconnue de toutes, un coût correct et des horaires d’avion pratiques. C’est Varsovie qui est sortie du lot ! Quelle heureuse surprise !!!

En dehors de ces considérations très pragmatiques…

 

 

Pourquoi aller à Varsovie ?

 

 

Pour découvrir sa passionnante histoire

Varsovie

 

Fondée au 13e siècle, la cour royale s’y est ensuite installée mais les invasions suédoises la touchèrent durement. C’est en 1791 que nait une première république avant la domination russe et la seconde république. Dès 1939 et alors qu’un tiers de sa population est juive, elle est occupée par les forces nazies.

A la fin de la guerre, on estime que les 2/3 des habitants ont disparus. Sous régime communiste jusqu’en 1989, ceux qui restent la feront renaitre de ses cendres.

Il est possible d’appréhender cette histoire mouvementée dans différents lieux. Notamment au Musée de l’Insurrection, dans ce qui reste de l’ancien ghetto juif ou au travers des films projetés dans les sous-sols du Château royal. Dans un style plus léger, les photos jaunies du Fotoplastikon ne maquent pas de charme.

 

 

Pour admirer son patrimoine

Varsovie

 

A 85% détruite lors de la Seconde Guerre mondiale, il faut souligner l’extraordinaire travail de restauration effectué.La vieille ville, qui a été reconstruite à l’identique avec les matériaux d’origine lorsque c’était possible, est classée au patrimoine mondiale de l’Unesco.

Le long de la voie royale, palais et églises se succèdent. Il ne faut d’ailleurs pas manquer la visite du Château royal. Le Parc Lazienki, certainement splendide en été, regorge de petites pépites architecturales, je vous recommande – par exemple – de pousser la porte du Palais sur l’île.

On peut aussi grimper au-dessus de l’imposant Palais de la Culture et de la Science pour profiter de la vue.

 

Pour manger et faire la fête

Varsovie

 

Ça vous étonne ? Nous aussi !

A tous les coins de rue, on trouve des cafés cosy, de délicieux restaurants, des bars tendance… On peut littéralement passer sa journée à manger du gâteau ! Par ailleurs, je ne soupçonnais pas que la cuisine polonaise était aussi savoureuse : les galettes de pommes de terre « plasky », les « pierogi » fourrés, les « kluski » aux légumes, les diverses soupes… On a l’embarras du choix !

Pourquoi aussi ne pas essayer un bar à lait traditionnel ? Et si ça ne vous tente pas, cuisine italienne et burgers en tout genre sont également bien présents.

Le tout arrosé de vodka ?

 

 

Pour profiter de sa vie culturelle

Varsovie

 

Jeune, dynamique, underground, Varsovie ne manque pas de propositions culturelles intéressantes. De petites galeries en salle de théâtre/concerts ou en musées classiques, on y trouve son bonheur.

Pour être honnête, je n’ai pas tout compris des tentatives contemporaines du Musée d’art moderne (tout en adhérant totalement à leur cheesecake !) mais ai davantage apprécié The National Gallery Zacheta. Par contre, le Musée national m’a absolument convaincu avec sa superbe collection du 19e, une passionnante mise en perspective de fouilles en Nubie et des expositions temporaires de qualité. Entre autres.

Chopin est partout, concerts en plein air ou non, musée, bancs musicaux… Selon moi, le must est de profiter de son art couché dans l’herbe du Parc Lazienki lors des concerts d’été !

De l’autre côté du fleuve, le quartier de Praga auparavant délaissé est maintenant devenu le repère de l’avant-garde varsovienne.

 


Mes adresses Miam 🙂

 

Je me suis sacrifiée pour tester (et approuver) un maximum d’adresses !

 

Les voici :

Galeria Wypieków Lubaszka : boulangerie, petits-déjeuners, gâteaux… Vu le choix et le prix, vous pouvez y retourner plusieurs fois !

Croque-madame : si vous n’arrivez qu’à prendre un thé, vous avez toute mon admiration tant la carte et l’étalage regorgent de délicieuses petites choses.

– Sucré : sur Krakowskie Przedmiescie, pour le petit-déjeuner, un lunch ou un dessert. Je n’ai pas tout gouté mais qu’est-ce que c’était bon !

Zapiecek : une « chaine » dédiée à la cuisine polonaise où l’on a la possibilité de tester de bons petits plats. Nous avons testé celui de la rue Piwna dans la vieille ville dont le décor est plutôt chaleureux.

Basico : Marre de manger polonais ou des gâteaux ? Voici un excellent restaurant italien.

Pies Czy Suka : Pour faire descendre tout ça, rien de tel qu’un bar à cocktails plein de créativité. La déco est à vendre, on y fait la fête le samedi et on peut grignoter sur place.

 


 

 

 

 

Laissez un commentaire