La Maison de la métallurgie et de l’industrie de Liège

Classé dans : Liège, mon amour | 0

 

Connaissez-vous ce musée ?

Habitant à quelques rues de là, je n’avais jamais poussé ses portes. Et c’était une erreur car les collections sont d’une richesse insoupçonnée.

J’ai eu l’honneur il y a peu de bénéficier d’une visite très personnelle en compagnie d’Anne Stelmes, la responsable des collections. Habituellement, les visites guidées ne sont pas ma tasse de thé mais je ne peux que les conseiller pour ce musée car, à moins d’être un féru d’archéologie industrielle, elles vous permettront vraiment de mieux comprendre le contexte, de saisir les évolutions essentielles et de ne manquer aucune des pièces exceptionnelles.

 

Maison de la métallurgie

 

La Maison de la métallurgie et de l’industrie est installée dans des bâtiments témoignant de l’activité industrielle qui régnait dans le Longdoz et à Liège jusqu’il n’y a pas si longtemps. Un témoignage unique puisque le reste du quartier s’est depuis tourné vers d’autres secteurs.

La visite du haut fourneau de Gonrieux (1693), le plus ancien conservé, est particulièrement impressionnante. A la sortie, la métallurgie, l’énergie au sens large et la révolution industrielle n’auront plus de secrets pour vous.

Vous serez également surpris par le nombre de pièces d’une valeur inestimable qui trouvent place en son sein. En voici quelques uns :

– le plus ancien laminoir conservé, celui de Matton (1816)
– la baignoire de voyage en zinc de Napoléon réalisée par Dony
– la collection Cockerill comprenant ses effets personnels
– le second prototype de la dynamo de Zénobe Gramme (le premier ayant disparu)
– la spectaculaire machine à vapeur d’Ambresin de type Watt (milieu du 19e)
– la tabulatrice de Hollerith (1889) utilisée pour le recensement de la population et qui est la première machine créée par la future société IBM !

Certains de ces objets sont classés « trésors de la Fédération Wallonie-Bruxelles » et ont été numérisés dans le cadre du plan Pep’s visant la préservation et la valorisation du patrimoine de notre communauté.

 

Maison de la métallurgieActuellement deux expositions temporaires ont pris leurs quartiers à la Maison de la métallurgie, City by light et Homo informaticus.

L’Unesco a déclaré 2015 « année internationale de la lumière ». L’événement Lumières, initié par l’Embarcadère du Savoir, fédère 11 acteurs de la région liégeoise et présente de nombreuses expositions. C’est dans ce cadre que City by light s’est développée au musée. Vous pourrez suivre le fil de l’éclairage à travers plusieurs siècles.

L’exposition Homo informaticus vous emmène elle sur les traces de la civilisation numérique. Si l’on était archéologue en 3015 que trouverait-on ? Comprendrait-on de quoi il s’agit ? L’ère informatique date d’hier à l’échelle de l’histoire de l’humanité mais que de chemin parcouru !

Et les projets pour l’avenir sont nombreux ! En effet, le musée est en pleine réflexion sur son redéploiement en tant que « Musée de l’industrie de Liège » en 2017. La future programmation se veut culturellement plus riche et plus variée. L’équipe proposera également des visites personnelles, ludiques et plus interactives. Actuellement, seul un dixième des collections est exposé.

 

L’objectif est de s’affirmer comme musée, de valoriser encore plus l’histoire industrielle et de montrer à quel point nous sommes une terre d’innovation grâce à notre riche passé.

En 2016, en collaboration avec le Musée de la vie wallonne, aura lieu une exposition basée sur des témoignages de sidérurgistes et un projet artistique d’Isabelle Bonté. Celle-ci s’annonce à la fois intéressante, instructive et touchante. Une exposition sur le quartier du Longdoz est également envisagée. Ensuite, en 2017, le musée célébrera le bicentenaire de la création de la société Cockerill, en partenariat avec le CMI (Cockerill Maintenance et Ingénierie) notamment.

IMG_2912

 

La visite s’achève… alors je me demande :

« Qu’est-ce qui est le plus appréciable quand on est responsable des collections dans une telle institution ? »

Pour quelqu’un de curieux comme elle, il est passionnant de toujours faire des découvertes au sein des collections et d’être en contact avec les objets. Mais un des choses qui compte le plus c’est de défendre un patrimoine qui n’est pas élitiste, qui concerne tout le monde. Il faut raconter et conserver cette histoire.

 

Si ces sujets vous intéressent, nous vous conseillons ces trois autres institutions :

 

 

La Maison de la métallurgie et de l’industrie de Liège

Boulevard Raymond Poincarré, 17
4020 Liège
04 342 65 63
www.mmil.be

 

IMG_2916

 

 

Laissez un commentaire